Premiers secours : les 5 gestes qui sauvent [+ fiche des numéros d'urgence pour enfants]

Lorsque j'ai passé ma formation d'assistante maternelle en 2014, je pensais que la formation premiers secours n'était valable que pour les professionnels exerçant auprès d'enfants. Et puis, j'ai appris à connaître MES enfants (lol) et je me suis dis que cette formation devrait être accessible à tous. Ou tout du moins, connaître les premiers gestes. Car hélas, lorsqu'un accident se produit, en quelques minutes tout peut être fini... 

Les 5 gestes qui sauvent 

Affiche des numéros d'urgence à afficher à son domicile, à la vue des enfants

 

Je préviens les secours 

Dans toute situation, avant toute chose, je préviens les secours, ou je fais prévenir une personne accompagnatrice pendant que moi, je procure les premiers soins. Si une personne procure déjà les premiers soins, j'appelle les secours. Le 15, ou le 18, en m'exprimant calmement, et en donnant le maximum d'informations : le lieu, la situation de la personne. Je réponds aux questions sans m'alarmer, cela est très important.

En cas de saignement 

Un saignement peut avoir lieu, du plus bénin au plus grave. Nous avons toutes saigné du nez, nos enfants aussi. Dans ce cas, nul danger : on se mouche, on penche la tête en avant et on effectue une pression afin que le sang s'arrête. Pas de tête en arrière, pas d'eau non plus. Mais dans des cas plus graves, que faire ? Comme pour le saignement de nez, on effectue une pression : on appuie fermement sur la plaie, et on allonge la victime. En effet, en étant en position allongée, nos organes sont mieux irrigués par le sang. On ne lâche surtout pas la compression jusqu'à l'arrivée des secours, et on évite autant que possible de toucher le sang de la victime. Par mesure de sécurité, on utilisera des gants, ou un linge ou sac plastique afin de se protéger (risque de contamination et de maladie). 

L'étouffement

Qui ne s'est pas déjà étouffé ? Os de poulet, arête, crise d'asthme... Bien que bénins dans ces deux premiers cas, ces cas d'étouffement peuvent être impressionnants. Une personne s'étouffe devant vous ? On tape 5 fois de façon ferme dans son dos, entre les omoplates. Si la victime continue de s'étouffer, on va effectuer la méthode de Heimlich : on se place dans son dos, on l'entoure de nos bras et on va placer notre poing sur son thorax, au dessus des abdominaux. L'autre main, à plat, appuiera sur le poing opposé comme pour remonter dans la cage thoracique. On va répéter ce geste 5 fois maximum. Si cette dernière étape ne fonctionne pas, on recommence notre manoeuvre jusqu'à l'arrivée des secours : 5 claques dans le dos, puis 5 fois méthode de Heimlich.

Je découvre la méthode de heimlich en vidéo

L'arrêt cardiaque

On prend la main de la victime et on lui demande de la serrer. Par cette première démarche on va vérifier son état de conscience. Si elle ne répond pas, on bascule sa tête en arrière en posant notre main sur son front, et l'autre main sur son menton. On place notre oreille auprès de sa bouche afin de détecter sa respiration. Si on ne sent aucune respiration, on fait prévenir les secours. On débute le massage cardiaque : on s'agenouille aux côtés de la victime qui est allongée sur une surface plane. On place le talon de notre main au milieu du torse, et on place le talon de notre seconde main sur la première. Les bras tendus, on comprime le sternum en l'enfonçant (5 centimètres), assez rapidement (2 compressions par secondes).

Je découvre le massage cardiaque en vidéo

Le bouche à bouche

C'est toujours délicat d'imaginer ce genre de chose, même avec nos proches. Mais il reste un geste qui sauve, et pas des moindres. Il vient en continuité du massage cardiaque. On effectue 30 compressions dans le cadre du massage cardiaque, puis on penche la victime en arrière, une main sur le front. Le nez pincé, on maintient son menton pour ouvrir sa bouche. On inspire normalement, puis avec notre bouche on couvre entièrement sa bouche. On pratique 2 insufflations. La poitrine de la victime doit gonfler si la technique est bien réussie. Puis on reprend avec le massage cardiaque. 30 compressions, 2 insufflations. Ceci jusqu'à l'arrivée des secours. 

Un article peu gai, mais qui est très important dans le sens où nous pouvons être confrontées à ce genre d'accidents, et qu'il est important de pouvoir connaître et appliquer les premiers soins jusqu'à l'arrivée des secours.

Téléchargez gratuitement votre fiche de numéros d'urgence, à accrocher à votre domicile à la vue des enfants ! 

Avez-vous déjà été face à de pareilles situations ? Comment avez-vous réagit ? 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Umm Djawad 12/01/2020 21:06

Jazâki Llâhu khayran
Non jamais confronté, mais je me suis toujours demandé que si un jour je devais faire ces gestes, est ce que je les ferais correctement.
Sur la poupée ça va mais en vrai si je dois faire un massage cardiaque la pression quand même.

Apprends Moi Ummi 14/01/2020 16:10

wa jazaki Llahu khayran kadhalik ma soeur
Je suis d'accord avec toi. Et encore, sur le mannequin ça peut être compliqué... Quand j'ai passé mon diplôme, devant le mannequin, pour effectuer le massage cardiaque, je me suis effondrée, impossible de le faire. Allahu a'lam mais en situation réelle peut être que nous n'allons pas à la réflexion mais plutôt directement à l'action

une maman 26/12/2019 14:29

Barak'Allah'oufiki ma soeur pour cet article tellement nécessaire et si bien résumé !

Apprends Moi Ummi 27/12/2019 06:40

wa fiki bãraka Llãh ma sœur avec grand plaisir ))

Bam 25/12/2019 21:02

Bel article.

Apprends Moi Ummi 26/12/2019 06:25

Avec plaisir
Merci