Écriture : relaxation, motricité fine, gymnastique des doigts [11 exercices de psychomotricité]

A la maison, les loukoums ont de grosses difficultés en écriture, ce qui a engendré de la rééducation en psychomotricité et en ergothérapie. 
Mais au sein du foyer, on peut toujours mettre en place de petits ateliers ludiques, afin d'aider l'enfant à prendre plaisir à l'écriture.

Tout d'abord, l'enfant doit s'installer correctement. L'enfant peut s'asseoir tout aussi bien sur un ballon que sur une chaise. Ou bien faire cours sur des vélos bureaux, comme à Chalon Sur Saône ! Génial, non ? 

Ensuite, le matériel doit être adapté. On fait essayer plusieurs crayons à l'enfant et voir ce qui lui convient. Il vaut mieux éviter les stylos trop gros et opter pour des crayon plus fins. Dans les débuts, un crayon papier HB cylindrique ou hexagonal fera l'affaire. Puis on pourra progressivement l'orienter vers un stylo bille triangulaire ou roller ergonomique avec emplacement des doigts. 

Enfin, la tenue est très importante. Le crayon doit être tenu avec 3 doigts : le pouce, le majeure, et l'index (qui est détendu). Ce sont les doigts qui bougent le crayon, et non le poignet ! 

L'écriture de mon enfant

La relaxation des doigts

- Avec une balle molle, en mousse, l'enfant l'écrase d'une seule main en la pressant très fort, puis il la relâche d'un seul coup. Il débutera d'abord avec la main avec laquelle il écrit, puis avec l'autre.

- L'enfant fait deux grosses boules de pâte à modeler qu'il pose sur la table. Il fait rouler une boule sous la main qui écrit, puis l'autre boule sous l'autre main. Il fait ensuite rouler les deux boules sous les deux mains en même temps. Il doit contrôler la pression avec que les boules ne soient pas aplaties et conservent leur forme d'origine.

- Prendre un petit sac, y insérer des petites billes ou graines puis fermer le sac. Malaxer avec une main, puis avec l'autre, et enfin avec les deux mains pour ressentir le contenu. A la fin de l'exercice, l'enfant pourra ouvrir le sac et y plonger les mains afin de malaxer ce qu'il y a à l'intérieur. (nb : en cas d'utilisation de la nourriture, celle ci ne devra pas être jetée mais ensuite rangée pour être consommée).

Le développement de la motricité fine

- Sur une ficelle, l'enfant enfile des perles de taille moyenne avec la main avec laquelle il écrit. Lorsque le geste est maîtrisé, il va évoluer vers des perles de plus en plus petites. Il pourra ensuite tester l'exercice avec l'autre main. 

- Devant l'enfant, je place de petits objets tels que des boutons, des pièces, des cailloux... Il devra les trier et les déposer dans des petites boîtes en les attrapant avec seulement le pouce et l'index de la main qui écrit. Il essaiera ensuite avec le pouce et le majeur puis le pouce et l'annulaire.

- Sur un cercle cartonné, l'enfant devra y fixer tout autour des pinces à linge, comme pour représenter les rayons d'un soleil. Une fois toutes les pinces accrochées, il les enlèvera avec le pouce et l'index de la main qui écrit, une par une.

- Je place dans un bocal plusieurs petits objets mous comme des boules de coton, cotillons, pompons, plumes… Avec une pince à linge, il retirera un par un les objets du bocal, puis devra les remettre dans ce dernier, toujours avec la pince. 

- Prendre un verre vide et un verre plein. L'enfant devra faire le transvasement avec une petite cuillère, sans en renverser à côté, jusqu'à ce que le verre plein soit vide.

La gymnastique des doigts

- Avec seulement l'index et le majeur, l'enfant avance sur la table comme s'il s'agissait de deux jambes qui marchent. Puis il fait le chemin en sens inverse, à reculons. Cette marche doit être pratiquée quotidiennement.

- L'enfant utilise toujours son index et son majeur. Il les pose bien droits sur la table, comme deux jambes. Il plie ensuite l'index, puis il le repose sur la table sans le faire avancer et sans que sa main ne bouge. Puis il fait la même chose avec le majeur. Ceci 10 fois pour chaque doigt. 

- En mettant les mains éloignées face à face, doigts écartés, l'enfant doit se faire toucher les mêmes doigts des deux mains. Les pouces, puis les index, etc... Quand tous les doigts sont touchés, il doit les décoller, en commençant par les auriculaires, annulaires, etc... Ceci 2 fois.


De bons exercices qui aideront sûrement vos enfants à prendre plaisir à écrire et à s'améliorer ! 

Et pour celles qui veulent aller plus loin, on vous conseille Mon cahier d'écriture facile, que l'on vient d'acquérir pour les loukoums ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Khad 05/09/2021 17:45

salam alaikoum. Merci pour cet article, on va se lancer avec la petite de 3 ans,les plus grands aiment écrire sans souci

Apprends Moi Ummi 05/09/2021 23:27

Wa 'alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh ma soeur khad
Avec plaisir
Super ! A 3 ans, généralement l'enfant débute par du graphisme pour préparer ensuite à l'écriture. Vous allez passer de bons moments
Je suis contente que tes grands aiment l'écriture. Continue ainsi de leur faire aimer, c'est un vrai passe partout !