Méthode de Singapour : 100 fichiers gratuits à télécharger ! [CE1]

Méthode de Singapour 

Unité 1 : les nombres de 0 à 1 000

Le but de cette première unité est d'apprendre les nombres jusqu’à 1 000. L’objectif principal est de compter, lire, écrire, représenter, comparer, ordonner et utiliser les nombres jusqu’à 1 000. Au CP, les enfants ont appris à compter, à lire, à écrire, à représenter, à comparer et à ordonner les nombres jusqu’à 100. Au CE1, ils vont apprendre à faire de même avec les nombres jusqu’à 1 000. 

Cette unité aborde quatre grandes idées :

- 1 compter,

- 2 la valeur de position,

- 3 comparer/ordonner

- 4 les suites.

COMPTER

Les élèves vont revoir ce qu’il est nécessaire de connaître pour compter : cardinalité et ordinalité des nombres, classement et regroupement. La construction du concept de nombre chez l’enfant ne repose pas sur un aspect unique mais plutôt sur l’intégration de dimensions multiples. Il arrive que les enfants aient du mal à coordonner deux aspects différents, comme la cardinalité et l’ordinalité, ou encore la correspondance un-à-un et la cardinalité, et ce même s’ils maîtrisent par ailleurs chacun de ces aspects lorsqu’ils sont abordés séparément. Le matériel de base 10, les bandes numériques, ainsi que d’autres outils sont utilisés tout au long de cette unité pour permettre aux élèves d’associer la représentation physique du nombre au symbole correspondant et au mot qui le désigne. En effet, à ce stade, les enfants doivent continuer à être confrontés à des représentations concrètes afin de mieux comprendre ce qu’est un nombre.

VALEUR DE POSITION

Après avoir révisé la valeur de position des unités et des dizaines, les enfants découvrent la valeur de position des centaines. Ils apprennent également à reconnaître un nombre d’après la valeur de ses chiffres et à identifier les nombres sous forme numérique comme sous forme de mots : par exemple, 345 et trois cent quarante-cinq. Au fil de l’unité, ils acquièrent une bonne maîtrise de la décomposition des nombres (et de leur composition), qu’elle soit évidente (345, c’est 3 centaines, 4 dizaines et 5 unités) ou non (345, c’est aussi 34 dizaines et 5 unités ou 345 unités). Le mouvement de droite à gauche vers une troisième valeur de position (centaines) permet aux enfants de voir apparaître de manière plus complète la régularité suivante : à chaque fois qu’on se déplace vers la gauche, la valeur des chiffres devient dix fois plus grande. 

COMPARER ET ORDONNER

Les élèves apprennent à comparer des nombres à 3 chiffres en utilisant les termes « plus grand que » et « plus petit que ». Ils apprennent aussi à identifier « le plus petit » et « le plus grand » nombre au sein d’un groupe de trois nombres ou plus. Au CP, les élèves ont appris à comparer deux nombres à 2 chiffres en comparant d’abord les chiffres des dizaines puis, s’ils sont égaux, en se déplaçant vers la droite pour comparer les chiffres des unités. Au CE1, ils appliquent cette même stratégie qui consiste à comparer d’abord les chiffres situés le plus à gauche (soit les chiffres des centaines) puis à se déplacer progressivement vers la droite.

SUITES

En apprenant à comparer deux nombres et à en ordonner trois ou plus, les élèves comprennent la notion d’ordre croissant ou décroissant d’une série de nombres donnés de façon à pouvoir ensuite compléter des suites de nombres. Ils vont d’abord explorer deux suites de nombres particulières : les nombres pairs et les nombres impairs. Dans ce but, ils commencent par construire des structures géométriques faites de cubes multidirectionnels qui révèlent la structure algébrique de ces nombres : 2 groupes, ou 2 × n, pour les nombres pairs ; et 2 groupes plus 1, ou 2 × n + 1, pour les nombres impairs (bien sûr, les élèves n’utilisent pas cette notation algébrique). En utilisant des bandes numériques, des séries de nombres ou des constructions en cubes, les élèves terminent l’unité avec l’étude d’autres suites simples, qu’elles soient croissantes ou décroissantes.

DIFFICULTÉS GÉNÉRALES D’APPRENTISSAGE

• Visualiser 100 et 1 000 comme des groupes de 10.

• Faire la distinction entre les nombres et les chiffres.

• Faire évoluer le sens donné au zéro : tout d’abord « rien », puis marqueur de position, et enfin n − n, pour toute valeur n.

Retrouvez les manuels Singapour ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 2 : l'addition et la soustraction jusqu'à 1 000

 

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 3 : la longueur

 Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 4 : la multiplication et la division

 Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 5 : la multiplication et la division par 2, 5, 10

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 6 : le repérage dans l'espace

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 7 : les tableaux

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 8 : la multiplication et la division par 3 et 4 

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 9 : les modèles en barre

Retrouvez les manuels ICI !

Méthode de Singapour 

Unité 10 : la masse

Méthode de Singapour 

Unité 11 : les €uros

 

Méthode de Singapour 

Unité 12 : les formes

Méthode de Singapour 

Unité 13 : les fractions

 

 

Méthode de Singapour 

Unité 14 : l'heure

 

Méthode de Singapour 

Unité 15 : la contenance et le volume

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article