Coronavirus et école à la maison, témoignage [CP et CM2]

Une autre soeur, maman, et désormais enseignante au sein de son foyer, a décidé de témoigner sur son nouveau quotidien d'école à la maison (coronavirus). Elle se livre à nous, en toute intimité. Puisse Allah la préserver et la récompenser ! 

 

Coronavirus et école à la maison, témoignage

 

salam alikom wa rahmatullahi wa barakatu

 

Je me présente, je m'appelle Rita j'ai 36 ans j'habite dans le sud de la france. J'ai 3 enfants : Anissa 10 ans (Cm2 ), Salim 6 ans (cp )et Myriam 2 ans (non scolarisée pour le moment).

 

J'ai tenté l'expérience IEF quand ma grande était en cp, au bout de trois mois je l'ai mise à l'école publique. L'expérience était enrichissante mais je manquais de maturité et je ne savais pas lâcher prise. Je ne comprenais pas l'enfant, comment fonctionnait un enfant j'ai envie de dire. J'ai pu comprendre aussi par la suite pourquoi ma fille "n'y arrivait pas" avec ma méthode puisqu'après plusieurs bilans, on s'est rendu compte qu'elle était dyscalculique, dyspraxique, dysgraphique et a un TDA sans Hyperactivité.

 

Et moi qui m'acharnait sur elle pensant qu'elle se moquait de moi. Qu'Allah me pardonne.

 

Malgré cela, j'ai quand même re-songé à l'école à la maison à chaque fois que cela ne se passait pas bien à l'école car oui le système éducatif est très mal fait surtout pour les enfants ayant des troubles de l'apprentissage comme mon enfant. L'enseignant n'a pas les moyens de s'investir auprès de ces enfants quand il en a 29 autres. Quand bien même Anissa a une AVS, les difficultés sont toujours là.

 

Dés que j'ai su qu'on allait reprendre à la maison, j'étais enthousiaste car je savais qu'on allait avoir une trame à respecter, donc rien à faire de mon coté et d'ailleurs les enfants aussi étaient ravis.

 

Les choses se sont faites rapidement, je n'ai pas l'impression d'avoir pris du temps pour leur expliquer.

 

Le premier jour d'école à la maison était CATASTROPHIQUE, j'étais trop stressée à vouloir tout faire ce jour pour ne pas cumuler avec celui du lendemain. Une pression telle que c'était conflictuel, surtout avec ma grande qui a besoin de plus de temps. J'avais aussi la petite de deux ans qui est dans sa période de découverte, j'ai donc passé pas mal de temps à ramasser, nettoyer et essayer de l'occuper.

 

Pour moi lécole à la maison c'est enrichissant pour ces raisons : 

  •  parce qu'on suit son enfant (on sait où il en est, ses difficultés...)
  • on travaille à son rythme (quand on n'est pas stressée comme moi)
  • on sort beaucoup pour la découverte du monde et on est plus proche de la nature
  • on apprend beaucoup sur soi à travers nos enfants
  • on apprend plein de trucs sur les enfants et leur fonctionnement
  • on préserve les enfants (moins confrontés à des choses illicites qui pourrait les tenter car banales à force de les voir)

Les points négatifs de l'école à la maison selon moi : 

  • surcharge de tâches si on n'est pas organisée et donc burn out
  • avoir les enfants tout le temps peut être usant si on ne prend pas soin de soi et que la relève n'est pas prise.

Personnellement, je ne me vois pas continuer l'IEF car j'ai avant tout besoin de m'occuper de moi, mais plus tard pourquoi pas.

 

Le conseil que je peux donner c'est de se "former" un minimum si on se lance dans l'école à la maison. Connaître l'enfant et son fonctionnement est primordial.

 

A consulter : Ummacademy, formation sur l'école à la maison

 

Voila j'ai fini mes devoirs.

N'hésitez pas si vous avez besoin.

Rita

 

Baraka Llahu fih à notre soeur ! Courage courage courage, on s'entraide et on ne lâche rien ! 

Vous souhaitez vous aussi témoigner ? Prenez contact avec moi, pour voir votre article dans la rubrique témoignages du blog ! 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article