Le jeu et mon enfant : 10 règles précieuses

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi mes soeurs,

Le jeu... On l'évoque principalement pour le plaisir, mais il est également une réelle source d'apprentissage. Certains enfants prennent goût au jeu en toute autonomie, mais pour d'autres cela peut être compliqué, et bien souvent la cause est l'environnement ou l'entourage.

Alors comment amener plaisir et bonheur par le jeu à nos enfants ? 

Le jeu et mon enfant : 10 règles précieuses 

 

Laisser le temps

Jouer ne se fait pas dans la précipitation ni par contrainte ou pour combler un temps libre. Je laisse l'enfant prendre son temps pour jouer, que ce soit avec moi ou d'autres enfants. Mais il peut aussi jouer tout seul ! Je ne l'interrompts pas durant ses activités, sauf s'il nécessite mon intervention.

Observer

En observant mon enfant, je remarque ce qu'il aime, et ce qu'il n'aime pas. Cela peut permettre par la suite de mieux cibler ses passions, ses idées aussi. Je n'interviens que s'il me le demande. Sinon, je le laisse mener son jeu lui-même.

M'intéresser

Je montre à mon enfant que je suis intéressée par ce qu'il fait, par son jeu, par sa manière de jouer. Ainsi, je créée déjà un lien, mais cela donne confiance à mon enfant. En ses capacités, mais aussi en moi. Il développera ainsi auprès de moi ses idées et comment il souhaite faire les choses. Le temps avec mon enfant est important et je peux lui accorder durant ce temps de jeu. Nous pouvons aussi voir ensemble les émotions, ce qu'il ressens, ce que je ressens. 

Ne pas critiquer

Bon nombre de parents sont constamment derrière leur enfant à critiquer et juger "on ne joue pas comme ça", "mais tu t'es trompé", "fais comme ça". Hélas, à trop contenir, l'enfant ne développera ni capacités ni personnalité, mais sera plutôt confiné dans un moule (que bon nombre de parents ne veulent pas d'ailleurs). Chaque être est différent et un jeu peut être utilisé de manières totalement différentes d'un individu à un autre. Alors que dire d'un adulte à un enfant ! Mon enfant a sa perception des choses, moi aussi. Ainsi je dois le respecter. Il utilisera le jeu comme lui le veux. Et non comme je le voudrais. 

Varier les lieux 

La chambre est le premier endroit où l'enfant aime jouer. C'est son environnement, son intimité, son lieu rien qu'à lui. Mais souvent, ils aiment jouer dans d'autres pièces de la maison : le couloir, le salon. Parce que pour lui tel jeu, tel apprentissage, est propice à tel environnement et non à un autre (au moment où je rédige l'article, mon fils joue à l'avion sur le sédari. Pourquoi ne joue t-il pas dans sa chambre ? "parce qu'il n'y a pas de chose pour faire la piste de décollage"). 

Jouer avec les autres enfants 

En jouant avec d'autres enfants, le mien développe la socialisation, le partage, mais aussi des règles communes. Enfants au parc, voisins, cousins... Néanmoins, je propose. Je ne contraints pas. Certains enfants, bien que sociables, ont pour caractère de ne pas aller vers les autres et ainsi préfèrent rester seuls. 

Ne pas mener le jeu

S'il me propose de jouer avec lui ? Quel plaisir ! Mais je ne dirige pas le jeu "dis ceci", "ton bonhomme va là-bas". Les enfants ont une multitude d'idées et une imagination débordante. Il serait réellement dommage de s'en priver. Et ils peuvent apporter bien plus que nous, c'est certain ! 

Proposer tout jeu

Je ne mets pas forcément à la disposition de mon enfant un jeu que moi je choisis, sur lequel je pense un fort apprentissage. Il faut savoir que derrière tout jeu, même de simples barrettes en bois, se cache un apprentissage. Nous ne le voyons pas forcément mais il est bon de le savoir. Ainsi si mon enfant, par exemple, décide de jouer avec de simples cubes en bois, je le laisse. Il pourra apprendre, aisément, les formes, à compter, les couleurs etc...

La sécurité

En étant trop derrière mon enfant, je le mets dans une bulle et ainsi le protège de tout danger. Nous pensons que cela est une bonne chose or il n'en est rien. En le confinant ainsi, tout d'abord il ne découvrira pas les agressions extérieures, mais il n'aura aucune confiance en ses capacités. Ainsi le jour où il sera confronté à un réel danger, il sera incapable de gérer. La sécurité à 100% n'existe pas. Je reste à portée de vue de mon enfant, mais sans intervenir en permanence. Je vérifie l'état du jouet, s'il est adapté à son âge, puis je le laisse jouer. Il est inutile de voir le danger partout et ainsi mettre une pression inutile à mon enfant. 

Le jeu avec mon enfant

Le plus important ! Pourquoi jouer avec mon enfant ? Parce que c'est bon de redevenir un enfant. Mais surtout parce qu'on s'amuse, et qu'on s'aime ! 

Et vous mes soeurs, jouez-vous avec vos enfants ? 

{Et pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter !}

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bint Addoullah 05/03/2019 07:40

Intéressant.C'est vrai que les enfants sont vraiment heureux qu'on joue avec eux, qu'on s’intéresse à leur univers.