Interview : j'ai 16 ans, et je ne suis jamais allée à l'école !

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi mes sœurs ! 

Aujourd’hui c’est avec plaisir que je partage avec vous le témoignage d’une jeune sœur, qui est scolarisée à domicile depuis sa plus tendre enfance. Puisse Allah récompenser sa Umminette, fondatrice du site Memo-Rise.

C’est une sœur que j’ai rencontré lors d’un salon, et qui, par son parcours encourageant, m’a beaucoup émue. Ainsi, j’ai voulu que cette émotion soit relayée sur mon blog, pour vous. J’ai également trouvé utile de vous confirmer que oui, tout est possible, Grâce à Allah, en faisant les causes !

 

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi ukhty ! Peux-tu te présenter ?

Wa alayki salam wa rahmatuLah, je ne préfère pas dire mon prénom, mais ma kouniya est Oum Soukayna, j'ai 16 ans, et à part quelques années pour apprendre l'anglais en Angleterre, je n'ai jamais été à l'école.

 

  1. Comment est née cette idée de suivre des cours à la maison ? Par ta maman ? Toi-même ?

L’idée ne m'est pas venue de moi mais de mes parents. J'ai été scolarisée à la maison depuis toujours au début pour des raisons religieuses (principalement) car mes parents ne voulaient pas que j'aille à l'école publique et il n'existait pas d'école musulmane à l'époque. Aujourd'hui, je suis du même avis car même en dehors du côté religieux, énormément de choses ne me plaisent pas concernant l'école.

 

  1. Depuis quand es-tu scolarisée à la maison ? Passes-tu par une école de cours par correspondance ou ta maman te propose ses propres cours ?

Cela fait maintenant 13 ans (toute ma vie quoi...), depuis la maternelle. Et comme je le disais à la première question, j'ai été dans une école privée musulmane en Angleterre pendant 3 ans à peu près (je faisais rarement l'année complète) pour que j'apprenne l'anglais. Là-bas l'école finissait tôt et quand je rentrais je continuais le programme français avec ma mère ainsi que d'autres matières, donc même quand j'allais à l'école, je faisais aussi l'école à la maison. Dès que j'ai su parler l'anglais, j'ai arrêté d'aller à l'école car cela ne me plaisait plus (ni les cours, ni l'école). Sinon, on a essayé pas mal de choses, des CPC comme les cours Pi ou les cours Valin. Nous avons également fait les cours du CNED pour mon année de 4eme mais en général je n'aime pas trop les cours par correspondance car ça me rajoute un stress et j'ai l'impression que je ne travaille que pour pouvoir rendre les évaluations. Du coup, on a complètement abandonné les cours par correspondance et maintenant on suit notre propre programme. Ma mère cherche les livres dont j'ai besoin et nous travaillons dessus toute l'année. Depuis 2 ans j'ai une prof de mathématiques et de physique que je vois 2 fois par semaine.

 

  1. Quel est le rôle de ta maman dans ton aventure ?

Je considère le mot « rôle » péjoratif concernant ma mère car elle a beaucoup plus qu'un « rôle » à mes yeux. Grâce à Allah, j'ai une mère qui opère sur tous les fronts, éducation scolaire comme éducation religieuse et quotidienne. C'est elle ma prof depuis toujours. Elle a réussi à gérer toutes les matières jusqu'en 3ème et m'a encadrée pour que j'obtienne le brevet des collèges en candidat libre. Que nous suivions un CPC ou notre propre programme, c'est elle qui fait les recherches, prépare pour moi tout ce dont j'ai besoin et me donne cours. Elle m'a également appris à devenir autonome petit à petit et aujourd'hui elle gère mes apprentissages de loin. Comme elle le dit : « Si tu ne fais pas ta part de travail ça ne fonctionnera pas, je ne peux pas apprendre les infos pour toi ». Cette année j'ai passé les épreuves anticipées de français. Elle et mon père m'ont beaucoup aidé tout en m'apprenant à me débrouiller seule. AlhamduLillah j'ai obtenu de bons résultats.

Je pense honnêtement avoir une relation beaucoup plus profonde que d'autres avec ma mère, nous avons trouvé un magnifique équilibre entre respect maternel /mutuel et amitié. Je sais bien que sans Allah ﷻ puis elle, je ne serais arrivée à rien aujourd’hui.

 

  1. Qu’est-ce qui te plaît dans l’école à la maison ? Quels avantages en tires-tu ? Des inconvénients ?

Comme tout dans la vie, l'école à la maison à ses avantages et ses inconvénients. Mais je pense tout de même que pour les enfants musulmans, les inconvénients sont minoritaires. Ceci dans le sens où l'école nous expose à beaucoup de négativité et de haram (mixité, musique, influence de personnes qui n'accordent pas la même importance à notre religion que nous), et ceci même dans les écoles musulmanes malheureusement. Vous me direz peut-être qu’aujourd’hui le « danger » est le même avec internet, les réseaux etc.., mais la différence c'est que même si on découvre certaines choses, on le découvre AVEC nos parents. On peut leur en parler, se confier etc... C'est ce que je vis avec mes parents, je n'ai pas peur de leur parler de mes interrogations sur la vie ou sur mes dernières découvertes. Aussi, (et tout ce que je dis n'engage que moi) ayant été à l'école quelques années, je me suis rendue compte une fois désinscrite que je me développais beaucoup plus personnellement. Mes pensées, réflexions, et constats n'étaient pas stoppés par d'autres enfants ou par des professeurs qui étaient eux-mêmes « matrixés ». Je pouvais à présent me construire mes propres opinions, mes propres jugements. Je trouve que l'école nous met dans un moule et nous empêche d'aller réellement vers ce qui nous plaît. Il faut sans cesse travailler pour trouver la bonne réponse au lieu d'apprendre avec plaisir, il faut sans cesse faire attention à ce que l'on dit ou ce à quoi on ressemble parce qu'on a peur du jugement des autres. Je dois dire que je n'ai jamais été aussi stressée qu'à l'époque où j'allais à l'école soubhanaLlah ! Ce qui me plaît dans l'école à la maison c'est que je peux choisir de m'épanouir dans ce qui ME plaît et que personne ne me force à apprendre ce que je ne veux pas. Bien sûr, étant donné que je veux passer mon BAC, je dois suivre un programme, mais je peux l'adapter à ma personnalité, à ce que j'aime, à mon humeur du jour. Je peux décider de faire l'impasse sur des chapitres ou en approfondir d'autres.... Et puis lorsque l'on n'est pas bloqué par l'école de Septembre à Juin, on peut avoir des projets tout au long de l'année, on peut être en vacances quand on en ressent le besoin et travailler quand c'est nécessaire. Je ne pense pas que je serai anglophone ou que j’aurais pu consacrer du temps à l'apprentissage de ma religion si mon quotidien avait été mangé par plus de 8 heures par jour enfermée dans une salle de classe. 

 

  1. Peux-tu nous citer une journée type que tu vis ?

Contrairement à ce que pensent toutes mes amies scolarisées, je ne me lève pas à l'heure que je veux, je ne travaille pas nécessairement les matières qui me donnent envie ce jour-là. Même si je me doute bien que certains le font, je ne suis pas de cet avis. Ma mère m'a transmise son sens de l'organisation, donc mes journées sont assez organisées. Pas au point d'être stressantes, juste un minimum. En fait, il y a des choses qui sont essentielles pour moi pour que je considère que j'ai passé une journée productive.

Le matin : routine faciale (c'est important les filles !), sport ou étirements (en fonction de mon humeur) pendant 10-15 minutes, douche, petit déjeuner et Quraan (minimum 10 min si la journée est particulière en sachant que je ferais ma séance plus longue dans la journée, sinon je commence directement avec une séance de 30 minutes à 1h)). C'est important pour nous dans la famille de commencer nos journées avec le Coran même si c'est juste quelques minutes, c'est une règle que nous suivons en famille depuis aussi longtemps que je m'en souvienne.

Ensuite il faut que j’ai travaillé minimum 3 matières par jour (je pense que l'année prochaine ce chiffre s'élèvera étant donné que ce sera l'année du BAC), et dans l'après-midi (donc à partir de 16h en moyenne) je fais toutes les choses qui me plaisent, bullet journaling, lecture, LSF, et bien sûr téléphone, ordi, etc... Je m'occupe également de ma page Instagram dans laquelle je partage justement mes astuces pour travailler et s’organiser : « Nina study with me ».

 Le soir j'aime le calme donc c'est routine faciale, encore une fois (c'est vraiment important les filles !), quelques étirements et dodo ! J'aide également beaucoup ma mère dans les tâches ménagères.

Je n'aime pas me faire un emploi du temps heure par heure car je suis déçue lorsque je n'arrive pas à le tenir du coup chaque semaine, puis chaque soir (à l'aide de mon bullet journal), j’élabore mon programme avec les actions que je devrai faire dans la semaine et le lendemain, en sachant que pour chaque matière étudiée je devrai au moins faire entre 45 minutes et une heure. Si je dois m'arrêter pour aider ma mère, pour lire ou toute autre chose ce n'est pas un problème tant que les actions que je me suis fixées sont faites avant que j'aille me coucher. C'est ça aussi d'étudier à la maison, on cherche ce qui nous correspond et on essaie de s'y tenir le plus possible. Le bullet journal m'aide à faire le point sur ma façon de faire les choses et me permet de faire un bilan quotidien, hebdomadaire et mensuel et d'effectuer les modifications qui me permettent d'être plus efficace.

 

  1. As-tu des frères et sœurs ? Sont-ils également scolarisés maison ?

Oui j'ai une petite sœur, elle aussi est scolarisée à la maison et suis les cours dans l’école Pazapa en plus du travail qu'elle fait avec ma mère. D'ailleurs, le fait que depuis l'année dernière, je suis plus autonome permet à ma mère de se concentrer sur son apprentissage.

 

  1. Penses-tu que ton cursus aurait été différent si tu avais suivi une scolarité classique ?

Je ne pense pas pouvoir savoir exactement comment serait ma vie sans l'école à la maison car si Allah m'a accordée cette vie c'est que c'est celle qui est la meilleure pour moi car le kheir est dans ce qu'Il nous a prédestiné. Cependant, je pense que j'aurai pu dès mon jeune âge être influencée par mon entourage de manière négative. Je suis sûre que j'aurais une mentalité totalement différente de celle que j'ai maintenant. Je dis cela car j'ai des amies de mon âge qui ont été à l'école et nous voyons la vie de manière complètement différente soubhanaLlah ! Et concernant mon cursus, alhamduLillah j'ai grandi dans un environnement dans lequel on me rappelait et on me rappelle toujours qu'il faut que je sois persuadée que je suis capable d'accomplir ce que je désire (dans les limites de notre religion bien sûr) et que je ne dois laisser personne me dire que je ne suis bonne dans cette chose ou que je suis mauvaise dans une autre. Si je m'en donne les moyens, je peux réussir dans tout ce que j'entreprends. Je connais beaucoup d'enfants qui ont été à l'école et qui malheureusement ont arrêté d'étudier dès qu'elles n'étaient plus en obligation scolaire. Moi, j'espère ne jamais cesser d'apprendre jusqu'à ma mort insha Allah.

 

  1. As-tu des amies ? Quelles sont tes activités extra scolaires, passions ?

Voici La question préférée des gens lorsqu'ils apprennent que tu ne vas pas à l'école, et la plus détestée des enfants qui font l'école à la maison ! Scolarité à domicile ne veut pas dire absence de vie sociale, c'est même le contraire. J'ai la chance de pouvoir rencontrer des personnes hors école et de créer des relations fusionnelles, que ce soit avec des personnes scolarisées, ou des personnes dans le même cas que moi. Pour ce qui est de mes activités extra scolaires je peux les pratiquer avec mes amies, ou en club lorsque notre vie du moment le permet. J'aime énormément le sport (fitness, kick boxing, pilates), le roller (oui, même en jilbeb), j'essaye d'apprendre la LSF, je m’intéresse à l'histoire, surtout tout ce qui concerne l’Égypte antique, les combats pour les grandes causes etc...

 

  1. Quels sont tes projets, à venir et futurs ?

Je voudrais faire des études en biologie insha Allah. Ma mère m'a toujours encouragée à essayer de trouver un métier qui me plaît et qui peut aider à rendre le monde meilleur en même temps. Mon futur idéal serait donc d'être chercheuse, et de toujours continuer à étudier dans tous les domaines qui pourraient m’intéresser. Je ne crois pas en une vie monotone sans changement. Je veux essayer d’étudier le plus possible dans ma vie, qu'importe le sujet du moment que ça m’intéresse et ça peut me permettre de devenir meilleure et d'aider les autres. Et ce qui compte par-dessus tout à mes yeux c’est de ne jamais lâcher ma religion, de faire en sorte que le Quraan soit toujours essentiel pour qu'Allah mette la barakah dans ma vie et me permette de donner à ma mère et ma famille la vie qu'ils méritent.

 

  1. Quels conseils peux-tu donner aux enfants/adolescents qui hésitent à être instruits à domicile ?

Aux enfants je leur dirais d'écouter les conseils de leurs parents, mais aux adolescents qui ont eu l'habitude d'être scolarisés dans un établissement, je leur dirais de réfléchir, de peser le pour et le contre. Vous savez l'école à la maison n'est pas forcément pour tout le monde. Moi ça me convient parfaitement pour de multiples raisons Al hamduLillah, mais je connais des personnes qui ont besoin d'un encadrement plus intense que celui de la maison. Je suis de l'avis que l'école à des effets néfastes sur l'enfant, mais pas de l'avis que tous les enfants du monde entier devraient être scolarisés à la maison. Il ne faut pas faire de généralités car il y a certainement des écoles qui valent le coup d'y aller.

Pour ceux qui en ont vraiment envie, mais qui n'ont jamais connu ça et ont peur, je leur dirais de placer leur confiance en Allah, de se dire qu'ils sont capables d'y arriver et de se lancer. Si le résultat ne leur plaît pas, ils n'auront pas de regrets parce qu'ils auront essayé. Al hamduLillah, nous sommes musulmans et toutes nos actions nous les faisons pour obtenir l'agrément d'Allah ﷻ et son paradis. Si l'école dite « normale » nous éloigne de Lui à quoi bon.

 

  1. Enfin, si je te dis que je t’inscris à la rentrée 2018 au lycée près de chez toi, comment réagis-tu ? ^^

De un c'est absolument flippant que tu aies les informations nécessaires pour m'inscrire dans un lycée, et ensuite je peux te dire que je serais extrêmement déçue mais si Allah l'a écrit pour moi, j’essaierai d'en tirer le plus de bénéfice possible tout en essayant de me protéger et de protéger ma religion.

 

Jazaki Llahu khayran pour ton temps précieux. Puisse Allah te préserver ainsi que les tiens chère sœur !

 

Découvrez également le témoignage de Nour sur Ummacademy

 

{Et pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter et téléchargez l'application Androïd !}

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Umm AbdiLlah 18/08/2018 12:49

As Salamu Aleykunna
Super article Allahuma barik on sent la maturité de notre petite soeur HafidahaLlah, j'ai moi même étudier par correspondance et je suis d'accord sur le fait que ce n'est pas pour tout le monde malheureusement. J'aurais aimée pouvoir étudier en toute tranquillité dans une école pour fille (oui bon on peut rêver lol) car je fais partit de ceux qui ont besoin d'être cadré et accompagné mais je trouve très intéressant la manière dont a été utilisé l'IEF dans son cas.
Qu'Allah te facilite et t'accorde la réussite dans ce que tu entreprend si c'est un bien pour toi

ummtalhat 16/08/2018 11:12

as salam anlayki tres beau article et surtout tres motivant Alla-huma barik. qu'Allah t'assite dans tout tes affaires . ceci donne l'envie de toujours persévéré et de ne jamais laissé tombé. de savoir faire des choix et de toujours mettre sa confiance en Allah azawajal .

Yams 16/08/2018 10:35

Salam alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh

BarakAllahu fiki oukhty pour ce merveilleux article qui donne espoir et motive à choisir l'école à la maison surtout avec les nouvelles lois qui sont votés en France waLlahu lmusta3ane
Tu me fais découvrir aussi suite à ton article le site pazapaenligne.fr et je pense que j'y inscrirai mes enfants inchaaLlah donc j'aimerais savoir si tu connais des personnes pouvant me parrainer BarakAllahu fiki

UmSayaline 14/08/2018 17:46

Salam alaykoum
MachaAllah tres bel article ma chérie, je te souhaite la réussite dans tous les domaines. Quand je te lis je pense a mes filles et j'espère qu'elles auront la même niya. Je te fais de gros bisous et un encore plus gros a ta oummi lol.