Apprends Moi Ummi

Chaque heure, en France, 5 enfants sont portés disparus...

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi mes tendres

Le titre de cet article parle peut-être à certaines, d’autres l’ont sûrement vu sur un panneau publicitaire.

Je ne cesse de tomber dessus, et cela est très affolant.

La disparition de son propre enfant… Un drame !

La vigilance est très importante pour minimiser les dégâts, même si cela n’exclut pas le danger (Nous l’avons d’ailleurs vécu il y a quelques années en voyage à Bordeaux…)

Quelques précautions, simples, sont à prendre :

  1. Je dois toujours savoir où est mon enfant et avec qui :

Il ne doit jamais se déplacer seul ou avec un tiers sans que vous en soyez avertie et que vous ayez donné votre accord. Informez votre enfant qu’il est important pour vous de toujours savoir où il est, et avec qui. Non pas pour le surveiller, mais par mesure de sécurité.

  1. Je dois avoir connaissance des trajets empruntés par mon enfant :

Décidez avec votre lui des parcours à suivre dans ses déplacements (à pied, vélo). Expliquez-lui ceci dans le but que vous puissiez facilement le retrouver s’il lui arrive quelque chose (malaise, chute…).

  1. Je mets en place des points de ralliement avec mon enfant :

Que ce soit au parc, dans un magasin ou autre, si l’enfant se perd, ou si vous ne l’avez plus à portée de vue, se rendre au point de ralliement. Optez principalement pour la caisse ou l’accueil d’un magasin, l'entrée pour un parc.

  1. J’apprends à mon enfant à ne jamais suivre un inconnu :

Les enfants sont gentils, naïfs, peu méfiants. Sans lui faire peur, il est important dès son plus jeune âge à le mettre en garde, ne pas suivre un inconnu, ne rien accepter de lui, même s’il évoque des choses attrayantes. Beaucoup utilisent les animaux pour appâter les enfants.

  1. J’apprends à mon enfant le NON :

Au Foyer, l’enfant ne peine pas à dire non. Il faut qu’il sache l’utiliser à l’extérieur également, avec des inconnus. Dire non s’il ne souhaite pas faire quelque chose.

  1. J’informe mon enfant à ne pas ouvrir à des inconnus.

La maison, c’est la sécurité pour l’enfant. Il peut avoir tendance à ouvrir sans même demander qui est derrière la porte. Il suffit de quelques secondes d’inattention et un drame peut survenir. La meilleure solution étant que ce soit le parent qui ouvre la porte.

  1. Je mets en garde mon enfant contre les dangers du net

Tout ce qui est réseau social, tchat, forum est à bannir. Ne pas laisser l’enfant seul sur internet. Et important de pouvoir mettre en place un contrôle parental. La navigation doit se faire de façon contrôlée et limitée. Être conscient des dangers, ce n’est pas forcément être à son abri.

  1. J’apprends à mon enfant à se défendre :

Cela peut aller de simples cris aux coups de pieds, et on sait pertinemment qu’un enfant dans cet état de crise attire l’attention. Si un adulte embête un enfant, et qu’il adopte cette position, dans un lieu public, les gens réagiront et l’adulte cessera. De manière plus poussée, le parent peut inscrire son enfant à un sport annuel de combat / self défense.

  1. Je fais apprendre à mon enfant les numéros utiles :

Établir une liste des numéros importants, au domicile, et sur soi. L’enfant pourra, s’il le peut, les apprendre par cœur : numéros de proches de confiance, ceux des parents, les pompiers, le Samu, la police.

Vous l'aurez compris, certes la prévention n’évite pas le danger, mais elle peu fortement le minimiser !

{Et pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter !}

Connaissez-vous le 116000 ?
Ce numéro d’appel gratuit disponible 7j/7 et 24h/24 vous accompagne, vous soutient et vous conseille quand votre enfant a disparu (fugue, enlèvement parental, disparition inquiétante). Vous y recevrez aussi des conseils utiles, particulièrement en ce qui concerne la prévention des enlèvements parentaux.

Chaque heure, en France, 5 enfants sont portés disparus...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article