Des outils de suivi nécessaires : l'IMC et la courbe de corpulence

Des outils de suivi nécessaires : l'IMC et la courbe de corpulence

As-salãmu ‘alaykum wa rahmatu Llãhi mes douces !

Un point de suivi de votre enfant reste important concernant sa santé : son poids, et sa taille.

À partir de 2 ans généralement, le médecin s’y intéresse fortement. Il calcule ainsi son Indice de Masse Corporelle (IMC), qu’il reporte dans le carnet de santé, en fin de ce dernier, sur les courbes de corpulence de référence.

Le but étant de dépister précocement un simple excès de poids, qui peut, par la suite, conduire à l’obésité.

Entre rondeurs et surpoids, il n’est pas toujours aisé de faire la différence. Les médecins ont donc à dispositions des outils très simples à utiliser (que nous pouvons nous aussi utiliser) : l’IMC et les courbes de corpulence (qui se trouvent en fin de carnet de santé).

L’IMC se calcule très facilement :

Poids (en kg) / taille (en m) x taille (en m).

Exemple : un enfant de 14 kilos mesure 95 cm.

IMC = 14 / (0.95 x 0.95)

IMC = 15,5

Cette valeur est reportée sur les courbes de corpulence présentes en fin de carnet de santé, selon le sexe de l’enfant (car la corpulence des filles est différente de celle des garçons).

Ainsi, vous pouvez situer la corpulence de votre enfant parmi ceux du même âge et du même sexe.

Les quatre courbes exposent les valeurs de référence actuelles, qui sont établies à partir des statistiques sur les IMC des enfants.

La zone claire entre les deux courbes présente la zone de référence dans laquelle la plupart des enfants se situent.

En dessous, l’enfant sera considéré comme mince, au-dessus comme gros…

L’idée n’étant pas de comparer ni catégoriser l’enfant, mais plutôt de surveiller afin d’éviter un surpoids par la suite.

Il faut savoir que l’IMC augmente fortement la première année de vie. Ceci est normal. Jusqu’à 6 ans, il décroit pour ensuite augmenter à nouveau : on appelle cette phase le « rebond d’adiposité ». Si ce rebond se produit avant six ans (vers ¾ ans), le risque de surpoids à un âge plus tardif est important. C’est cet âge d’apparition de « rebond d’adiposité » que surveille le médecin.

C’est entre 2 et 6 ans que s’installe la plupart des obésités. À cet âge ci, il peut être facile d’agir. Si dans cette période la courbe de corpulence remonte, c’est que l’alimentation n’est pas correcte (repas trop conséquent/mal équilibré) et/ou qu’il n’a pas une activité physique et sportive régulière.

Un enfant en pleine forme, c’est un enfant qui sait bien manger et qui sait se dépenser !

 

LES BONNES HABITUDES :

Si un risque de surpoids est annoncé, il est important que l’enfant ait un suivi avec le médecin. Ne mettez pas seule en place un programme !

Retenez les points suivants :

  • Pas de régime restrictif !
  • 4 repas par jour
  • Pas de grignotage
  • 5 fruits et légumes par jour
  • Produits céréaliers et féculents à chaque repas
  • Eau uniquement à table
  • Adapter les quantités selon l’âge
  • Éviter les aliments trop gras trop salés trop sucrés
  • Faire une activité physique par jour (1/2h à 1h)
  • Limiter le temps devant la télé et autres écrans (sédentarité)

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’obésité touche de plus en plus d’enfants, et ceci dès le plus jeune âge. Le pourcentage d’enfants en France ayant un excès de poids augmente fortement : 3% en 1965, 5% en 1980, 12% en 1996 et 16% en 2000 ! Avec des estimations, en 2020 il se pourrait qu’un enfant sur 4 soit en excès de poids !

Beaucoup voient l’obésité comme un problème d’esthétique, mais elle a surtout des conséquences sur la santé (problèmes respiratoires, douleurs articulaires, diabètes, mcv…)

On mange bien, on mange sain, on surveille et on est bien !

Et vous mes perles, surveillez-vous le poids de votre enfant ? Est-ce un sujet qui vous préoccupe ou dont vous faites abstraction ?

{Et pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter !}

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article