Apprends Moi Ummi

Témoignage : quand papa participe à l'école à la maison

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi mes douces sœurs !

Ce qui ressort de façon générale sur les mails que je reçois, c’est « comment convaincre mon époux ? », « mon époux ne veut pas ». Pourquoi à votre avis ? Simplement parce qu’il ne se penche peut-être pas assez sur les bienfaits de l’école à la maison.

Aujourd’hui, et pour vos barbuchoux, Abû Loukoum’s a décidé de témoigner, le plus simplement qu’il soit. Parce que oui, tout est possible bi idhni Llãh…

 

« Si tu lis cet article, c'est que tu as envie de savoir pourquoi j'ai dit oui, un grand oui à mon épouse quand elle m'a suggéré de faire l'instruction en famille aux enfants. 
Bon, pour tout te dire, je ne savais même pas que cela existait. Pour moi l'enfant, à 6 ans, va à l'école, point. J'étais déjà stressé à l'idée de la rentrée scolaire alors que ma fille n’avait que 5 mois. À ses 2 ans, on a dit oui à l'instruction en famille, et les choses ont commencées à se corser, les questions commencent à envahir mon esprit, surtout que notre fils était rapproché et que lui aussi allait être instruit à la maison.

"Comment va-t-on les instruire ?" "Sommes-nous capables de le faire ?" Et "par où commencer ?".

Pour me rassurer, j'ai appelé ma mère "Allô maman, on va faire l'école à la maison" ma mère : "kifach a wlidi (comment mon fils) tu vas leur faire l'école à la maison, tu ne vas pas les mettre à l’école ???" " Non maman, c'est nous (ou plutôt ma femme) la prof". 

Ma mère pensait que les enfants ne seront pas sociabilisés, qu’ils ne sortiront pas de la maison. Le soir, quand je rentrais du travail, cette histoire de socialisation me trottait dans la tête. Je commençais à imaginer mes enfants se cacher dès que quelqu'un frappe à la porte, qu’ils deviennent timides, tristes...ect
Cette situation m'a plongé dans mon enfance où j'étais très timide à l'école, je détestais me réveiller chaque matin, me dépêcher, sortir avec un cartable qui faisait mon poids. Je me rappelle du chemin de l'école périlleux, de la classe bondée d'élèves. Je voulais apprendre, mais les autres élèves ne voulaient pas.

Bref juste pour te dire que je voulais que mes enfants soient épanouis. 
Puis, mon épouse m'a demandé mon avis pour passer une formation Montessori, assistante maternelle, ainsi qu’une autre sur l'école à la maison. Sans hésiter, je lui ai dit " fonce" et aujourd'hui elle est expérimentée dans le domaine. 
Honnêtement, je ne regrette pas mon "oui" à l'école à la maison. Imagine-toi ainsi : 
- pas de stress le matin ou le soir pour amener/ramener les enfants à/de l'école.
- voir tes enfants se réveiller tranquillement et travailler à leur rythme
- voir ton épouse épanouie et fière d'instruire à vos enfants
- voir le progrès de tes enfants jour après jour, les écouter lire une histoire à 4 ans, te faire des cours sur la nature, être libres…
- voir tes enfants tout simplement épanouis.

Tu me diras : et la socialisation ? Je peux t'assurer que nos enfants sont très sociables, et même plus que les autres qui sont à l'école. Mais comment cela se fait alors qu'ils ne vont pas à l’école ? Tout simplement, nos enfants sortent, font beaucoup de sport, des visites pédagogiques, rencontrent d'autres enfants qui font l'IEF, font de multiples activités puisque on a le temps et on est libres. 


Si vous décidez, toi et ton épouse, de faire l'école à la maison à vos enfants, vous devez être convaincus du bénéfice de cette démarche, et avoir envie de le faire.

Nos enfants sont un dépôt, nous devons leur donner une meilleure éducation. Vous devez être disponibles surtout pour celui qui donne l'instruction. Vous devez vous entraidez dans chaque étape. 
 

Dans notre famille c'est la maman qui est l'enseignante et moi j’interviens quand elle a besoin de moi. Tu n'imagines pas le bonheur quand je vois mes enfants progresser au quotidien.

Nous voulons préserver nos enfants, c'est notre droit.

Leur donner une meilleure éducation c'est notre devoir.

N'hésite pas cher papa à encourager ton épouse si elle veut faire l'école à la maison à vos enfants. Ne sois pas un bâton dans les roues mais plutôt une aide précieuse, un conseiller, un responsable et un papa aimant et voulant le meilleur pour ses enfants, tout simplement.

Abû Loukoum’s 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

oumsouleyman 05/09/2016 19:37

as salamou 3aleyki ukhty fillah,

J espère que tu vas bien ainsi que tes proches.
C'est un beau témoignage ma sha Allah.
qu' Allah récompense ton mari pour cette aide précieuse .
qu' Allah nous facilite l éducation de nos enfants. Amiin
Fi aman Illah

Apprends Moi Ummi 06/09/2016 12:50

Wa‘alayki as-salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh ma douce Umm Souleyman
Allahumma amin ajma'in
Al hamdu Li Llah nous allons bien baraka Llahu fiki !
jazaki Llahu khayran