Apprends Moi Ummi

Ummi et la parentalité bienveillante : "c'est pas moi !"

Ummi et la parentalité bienveillante : "c'est pas moi !"

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi mes douces!

Voici notre cinquième article sur la parentalité bienveillante/positive, Allahumma barik ! Et par le sondage (présent ICI), j'ai pu avoir confirmation qu'il s'agissait de votre rubrique préférée !

Nous avons vu différents sujets, le coucher des enfants, les chamailleries entre frères et soeurs, la colère des enfants et les solicitations répétitives des enfants. Aujourd'hui nous allons partir sur toute autre chose  : le « c'est pas moi qui l'a fait ! ».

Parce que non c'est jamais lui, c'est toujours l'autre, essayons de comprendre au mieux ces comportements et ce qui se passe dans la tête de nos mollusques à ce moment précis !


 

- LA SCENE :

Ummi découvre sa chambre customisée par du feutre noir, irrégulier, gribouillages en tout genre sur les murs, la porte et le sol (je parle en connaissance de cause !).

Elle se tourne vers son fils, qui lui répond de façon automatique : « C'est pas moi qui ait fait ça ! »


 

- POURQUOI CES REACTIONS DE L'ENFANT ? :

Pourquoi ce « c'est pas moi » sort automatiquement de la bouche de nos enfants, alors que parfois même ils effectuent l'acte devant nous ? Mentent-ils, dès leur plus jeune âge ? Se moquent-ils de nous ?

Ni l'un, ni l'autre.

L'enfant, entre 3 et 4 ans, lorsqu'il dit que ce n'est pas lui, ou qu'on l'interroge sur ce qu'il a fait et qu'il répond qu'il ne sait pas, c'est VRAI.

Non, il ne sait pas. Non ce n'est pas lui.

Et pourtant les faits sont là.

Mais que se passe t-il donc dans sa tête ?

L'enfant, indirectement, opte pour deux comportements :

  • Le comportement intentionnel : il a faim, il prend un bout de pain.

  • Le comportement accidentel : il casse un verre, l'accident se produit, il ne sait ce qu'il se passe.

Avant l'âge de 4 ans, l'enfant ne se préoccupe pas de l'action donc encore moins du résultat. Par conséquent il produit, agit et n'observe le résultat que quand il est là.

Exemple : Au sol, sur une feuille, il écrit, colorie, mais deborde sur le sol. Il poursuit son activité jusqu'à l'arrivée d'un parent, qui le gronde. Par cette réaction l'enfant prendra directement conscience du résultat.

Inconscient, ce n'est qu'après la réaction des parents qu'il fera la liaison entre le résultat et son action.


 

- REACTION HABITUELLE DES PARENTS :

On peut observer différentes réactions des parents :

  • Le regard : Les gros yeux

  • Les cris : Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

  • Disputer : Mais tu m'as fait quoi encore là !!!

  • Corriger : La fessée -((

 

Il faut savoir que chacune de ces réactions, oui, permettra de faire comprendre à l'enfant qu'il a fait une bêtise, mais comme nous l'avons vu, est-ce vraiment sa faute ? Non.

L'enfant a prit connaissance de sa bêtise oui. Mais le but étant de lui éviter justement cette bêtise, il faut donc intervenir AVANT le résultat.


 

- ET SI ON ESSAIE LA METHODE POSITIVE :

L'intervention du parent ne doit pas se faire une fois le résultat fini (gros yeux, crier, fâcher, corriger) mais avant le résultat, et avant même l'action.

Par quel moyen ?

Voyons cela maintenant en prenant l'exemple d'un enfant qui va faire de la peinture sur une feuille.

 

Essayons désormais de suivre ces quelques étapes in sha a Llah :

  • On informe sur ce qui va se produire: Préparer le tout devant l'enfant en lui présentant le matériel, ainsi que l'explication du « la peinture fait beaucoup de tâches », « le but est de faire la peinture sur la feuille sans dépasser »

  • On lui explique : «La peinture tâche. Si la peinture tombe sur le sol ou sur les murs, il y en aura partout et ce sera difficile à enlever. C'est ta petite main qui fait tout cela ? Alors on va la contrôler la petite main, pour ne pas qu'elle mette de la peinture partout ! On va gagner ! ».

  • On encourage l'enfant : Lui dire qu'il est capable de faire la consigne demandée (peindre sans dépasser).

  • On le valorise:  «Tu es un grand garçon, à 3 ans, tu peux peindre sans dépasser ! »

  • L'accompagner si besoin : Peindre avec lui afin de lui montrer et lui servir d'exemple visuel.

Des explications, une consigne, une écoute, un soutien, des encouragements et un accompagnement.


 

CONCLUSION :

L'enfant, lorsqu'il fait une action, ne réfléchit pas aux conséquences, ni même clairement à l'action qu'il effectue. Le résultat, bien qu'il soit présent, il n'en n'aura pas forcément conscience sauf lorsque le parent exprimera son mécontentement. Par conséquent, revenir au dialogue avant l'action plutôt que les gros yeux, les cris, ou la correction après le résultat.

 

LES CONSEILS DE UMMI :

Se rappeler qu'un enfant, aussi petit qu'il soit, n'a pas les mêmes capacités qu'un adulte. Par conséquent, ne pas exiger une perfection et maîtrise totale de ses actes !

 

CAS CONCRET :

Ummi a donné à Adam de jolis feutres pour écrire sur les vitres. Elle lui laisse à sa disposition, en lui disant simplement « tiens c'est pour colorier les vitres » puis le laisse à ses occupations. Quelques dizaines de minutes plus tard, elle revient et que voit-elle : du feutres sur les murs, sur les rideaux, et même sur les vêtements d'Adam. Elle confisque les feutres et le puni après lui avoir dit que c'était interdit.

Que se passe t-il dans la tête d'Adam ? La maman a t-elle bien agit en le punissant? Comment aurait-elle dû procéder ?

Et vous mes perles, comment auriez-vous réagi dans ce cas ?

 

Apprends-Moi Ummi, la parentalité bienveillante et positive

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

oumsoumayoub 30/07/2015 16:33

Salemoualeyki, lol
C'est clair que tu as choisis le cas qu'on a toutes rencontré. Tu as très bien décrit la réaction habituelle.
Pour prévenir une bêtise, j'ai tendance à menacer avec un regard qui fait flipper. J'ai lu un article sur l'éducation bienveillante qui disait qu'être violent envers son enfant, lui apprenait qu'on peut aimer et blesser en même temps. Ça m'a fait tilt HamdouliLleh. Pour bcp on a baigné ds ce mode de pratique. A nous maintenant de couper l'arbre à la racine.
J'ai fais un pacte avec mes enfants et je leurs est dis plus de fessées car c'est iinterdit, que Allah n'aime pas ça. J'espère avoir la force de supprimer lles gros grondages!!..

Apprends Moi Ummi 30/07/2015 18:26

Wa `alaykum As-salãm wa Rahmatu Llãhi wa Barakãtuh ma douce Umm Soummayoub !

De mon côté, je suis anti violence anti fessées et anti tapes. Je me mets à la place de l'enfant et ça doit être hyper dur Subhana Llãh. Même la violence verbale c'est juste horrible.
Mais chacun fait comme il le souhaite -))

Puisse Allah nous permettre de nous occuper au mieux de nos amours ❤️

oum asma 29/07/2015 22:30

selem wa3leyki oukhti jspr que tu vas bien, baraka Allahou fik pour cet article c le plus interessant de sa categorie pour ma part allahi berek!! ma grande a 2 ans et demi et c'est exactement ce qui se passe chez moi.. lol
j'ai bien reconnu ma fille dans les exemples donnés lol, et il est vrai que je réagis très mal en me posant la question comment cela se fait il qu'une telle bêtise puisse être faite sans avoir conscience des conséquences. vraiment baraka Allahou fik je me rend pas compte qu'elle est petite et que l'on a pas la même vision des choses. c'est un très bon rappel puisse Allah t'en récompensé, qu'Allah nous facilite l'éducation de nos enfants ainsi que leur apprentissage dans la religion.
prend soin de toi oukhti et quAllah preserve ton foyer

Apprends Moi Ummi 30/07/2015 15:28

Wa `alaykum As-salãm wa Rahmatu Llãhi wa Barakãtuh ma douce Umm Asma !

Al-Hamdu li-Llãh ravie que l'article te plaise ! J'en ai eu l'idée à force d'entendre Adam dire "c'est pas moi" à longueur de journée.
wa fiki bãraka Llãh ma perle
Allahumma amin ajma'in

melanie 29/07/2015 21:46

Je n'ai pas ta patience.... Ma fille a fait tomber la boite d'oeufs aujourd'hui, je l'ai mise au coin.... Pas tres pedagogique....

Apprends Moi Ummi 30/07/2015 23:20

Wa `alaykum As-salãm wa Rahmatu Llãhi wa Barakãtuh ma douce Mélanie.
LOL en plus y'a assez de coins dans une maison tu peux varier ^^
Idem aussi j'ai été élevée avec la fessée, et jamais mît à mes enfants Al-Hamdu li-Llãh.

Melanie 30/07/2015 19:55

As salam aleykoum ma jolie, ben oui, mais mine de rien je me dis que si on ne reagis pas, elle va pas voir ses limites, et je ne l'ai pas frappé je l'ai mise au coin. Je precise que je lui avais quand meme dis tu ne touxhe pas, elle a touché....
J'aime bien la technique du coin tout compte fait car elle reflechi la bas et moi je me calme. Apres je lui dis viens, je lui dis pourquoi maman ta mis au coin? Tu as compris ce que tu as fait de mal et voila.... Perso j'ai ete eduqué avec les fesses moi, j'evite pour ma fille....

Apprends Moi Ummi 30/07/2015 15:27

As-salãmu `alaykum wa Rahmatu Llãhi ma douce Mélanie. Oh ce ne sont que des œufs -))
Mskina et lui as-tu expliqué ensuite ?
Une soeur vient de me raconter, son fils lui a marquer tout le salon + canapé à l'indélébile Noir.
Si ça peut t'aider à relativiser -)