Apprends Moi Ummi

Sortie découverte : nos amis les animaux

السلام عليك و رحمة الله

La sortie découverte de cette semaine était une sortie animalière

Sortie gratuite, ludique et enrichissante mã shã'a Llãh

Nous sommes allés dans un premier temps au magasin Animalis. Les enfants étaient ravis! D'être entourés de ces lapins, chiens, chats et poissons mã shã'a Llãh. Il nous a été très très difficile de re-sortir du magasin les mains vides, les enfants voulant rester auprès des animaux mã shã'a Llãh.

Puis nous avons été à notre magnifique lac Allahumma barik où nos amies les oies attendaient, comme d'ordinaire, les restes de pain. Nous les avons nourries puis comme à leur habitude, nour et Adam ont joué avec elles en leur courant derrière.


Mais Nour en a décidé autrement pour cette fois ci... En essayant d'amadouer les oies par la nourriture, elle a tenté (j'ai bien dit "tenter" car attrape moi si tu peux) de nous choper une oie pour le repas du midi.

L'oie sentant le plan "tajine" à plein nez, elle a donc décidé de fuir avec toutes ses copines...

(A voir la prochaine fois si elle est rancunière ou non et si elle sera présente au rdv... To be continued..)

Sortie découverte : nos amis les animaux
Sortie découverte : nos amis les animaux
Sortie découverte : nos amis les animaux
Sortie découverte : nos amis les animaux
Sortie découverte : nos amis les animaux
Sortie découverte : nos amis les animaux

Le Prophète Sallã Llãhu `alayhi wa sallam dit : « Un homme, qui cheminait sur une route et souffrait d’une soif ardente, trouva un puits. Il descendit dans ce puits et y but. Quand il remonta, il vit un chien tout haletant de soif qui mâchait la terre (humide). Cet animal, se dit l’homme, souffre de soif autant que j’en souffrais moi-même. Alors, descendant dans le puits, il remplit sa bottine d’eau et en abreuva le chien. Allah le récompensa pour son acte et lui pardonna ses fautes». –Ô Envoyé d’Allah, s’écrièrent les assistants, aurons-nous une récompense pour ce que nous ferons pour les animaux ? Il y a une récompense, répondit-il, pour le bien fait à tout être doué d’un cœur sensible. » Al-Bukhârî (5/2238), hadith n°5663.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article